L'ombre et la lumière : l'équilibre



Chaque semaine, les personnes que j'accompagne sont également mes enseignants et je les en remercie. Et il y a des semaines (souvent quand même) où les mêmes préoccupations ou questionnements font écho. Tiens comme c'est bizarre 😉 .


Alors cette semaine, il s'agissait de l'ombre, de la lumière; comment trouver l'équilibre. Mais qui revient de manière récurrente puisque c'est finalement la quête de chaque être vivant : de l'humain, des animaux, des végétaux...


Tout le monde aspire à devenir "heureux" comme on dit. Mais qu'est-ce que le bonheur?


Vivre dans un monde de fiction où tout serait parfait? Non, cela n'existe pas...enfin si, si l'on change notre regard justement sur ce monde, qui n'est autre que notre monde intérieur.


"La vie nécessite pour son épanouissement non pas de la perfection mais de la plénitude. Sans imperfection, il n’y a ni progression, ni ascension." Carl Gustav Jung

Et une phrase qui m'accompagne souvent est "tout est parfaitement imparfait."


Je m'explique.

Il ne s'agit pas d'être dans le déni de ce que nous sommes, factuellement mais de chercher à voir qui nous sommes profondément, intérieurement dans notre essence même, sans filtre avec donc nos parts d'ombre que nous avions peut-être laissé de côté par peur de voir ce qu'il y aurait derrière (pourtant la délivrance).

« La clarté ne nait pas de ce qu’on imagine le clair, mais de ce qu’on prend conscience de l’obscur. » Carl Gustav Jung

Finalement le bonheur est justement cette notion d'équilibre.


Et pour cela, il ne s'agit pas de mettre des masques du type : amour, lumière, nous sommes un en permanence pour nous étouffer ou pour rester dans l'illusion. Au contraire, il s'agit plutôt de développer notre présence à nous-même, notre voix intérieure et de nous libérer des masques que l'on a revêtis depuis l'enfance en nous oubliant sur le chemin.


« Mettre l’homme en face de son ombre cela veut dire aussi lui montrer sa lumière. Il sait que l’ombre et la lumière font le monde… S’il voit en même temps son ombre et sa lumière, il se voit des deux côtés et ainsi il accède à son milieu. » Carl Gustav Jung

Car oui, il est plus facile de parler de positif, que tout va bien que de se regarder en face profondément et accepter de voir ce qui est là tout simplement et l'accepter. Tout comme les émotions que nous vivons, les accueillir, les vivre plutôt que leur fermer la porte, les laisser prendre le dessus dans nos vies sans aucun contrôle :" ce que tu nies te soumet, ce que tu acceptes te transforme."


En séances, j'explique souvent que l'idée du "travail intérieur" n'est justement pas de travailler, de gommer des parties de soi, mais plutôt de les accepter, les observer pour pouvoir guérir ce qui doit l'être.


«Ce n'est pas en regardant la lumière qu'on devient lumineux, mais en plongeant dans son obscurité. mais ce travail est souvent désagréable, donc impopulaire.» Carl Gustav Jung

Regarder, se regarder objectivement avec la bienveillance qui va avec.

Que ce soient vos peurs, vos angoisses, vos "faiblesses", vos blessures (rejet, abandon etc...). Les laisser s'exprimer. Simplement. Les reconnaître. Ce qui signifiera alors juste être Vous dans votre unicité.


"La chose la plus terrifiante, c'est de s'accepter soi-même." Carl Gustav Jung

Accepter ces parties que l'on appelle bizarrement "sombres" et qui sont en fait nos signaux d'alerte, nos propres guides en quelque sorte, nos guérisseurs.


Car pour atteindre ou se rapprocher de Soi et donc du bonheur, de l'équilibre, le processus passe inévitablement par des moments d'inconfort, de perturbations.


Et il n'y a pas de miracle, aller à re-découverte de soi n'est pas un cheminement immédiat ni un training intensif d'1 mois. Il s'agit du chemin d'une Vie car à chaque étape nous apprenons sur notre intériorité et ses différentes facettes : notre authenticité. En permanence.


Et pour s'équilibrer, il faut lever les couvercles et accepter de regarder ce que nous avions laissé de côté, les tabous. Ce sont eux qui créent les blocages et empêchent l'être de re-naître.


En quelques sortes, ces parts d'ombres sont les clés de notre délivrance, nos héroïnes 😉.


Lâchez les résistances pour aller à la rencontre de son intérieur.


En faisant un travail vous ne gommerez pas ce que vous n'aimez pas et ce que l'on peut appeler les imperfections. Vous les laisserez plutôt émerger pour vous rendre parfaitement Vous, car c'est cela la perfection : Être Vous, authentiquement, véritablement.


Tu n'y verras clair qu'en regardant en toi. Qui regarde l'extérieur, rêve. Qui regarde en lui-même, s'éveille. Carl Gustav Jung

Marine Panzovski

#ombre #lumière #équilibre #acceptation #observation #plénitude #complétude #psyché #voyageintérieur

0 vue

Enfance, périnatalité, séniors et entreprise

Bienvenue dans votre Voyage Intérieur, à la découverte de vous-même!

Sur RDV au cabinet

au 11 Rue Pierre Mendès France 22500 PAIMPOL 

Tél: 07.52.34.43.92

  • icone_Mail
  • Facebook Social Icon
  • LinkedIn Social Icon